Devenir notre partenaire Créez votre emploi avec nous Votre avis sur nous
 
Prière d’action de grâce

Quatre ans après l’investiture du Chef d’Etat burundais, la famille présidentielle organise une prière d’action de grâce de 5 jours qui commence ce Lundi 20 Août 2019 au stade de Mpanda en province Bubanza, avec la participation des hautes autorités du pays.


Le parti CNDD FDD organise un cocktail pour fêter un 4ème

Dans la soirée de ce Mardi 20 Août 2019, le parti CNDD FDD organise un cocktail pour fêter le 4ème anniversaire de son troisième exercice au pouvoir et le 3ème anniversaire que les dirigeants actuels viennent de passer à la tête du parti. Comme invités à ces cérémonies il y a les leaders des partis politiques de l’opposition, des membres du Gouvernement et du parlement issus du parti au pouvoir, des opérateurs économiques issus de ce parti, etc.

Le moment est une occasion au Secrétaire Général du parti au pouvoir, Evariste Ndayishimiye, de faire savoir que la cohabitation des partis politiques est bonne, prenant à témoins ceux avec qui ce moment de cérémonies est partagé, se disant satisfait que certains membres du CNARED commencent à rentrer au pays et lançant un appel aux autres burundais de faire de même.


Les chiffres sur la pauvreté au Rwanda ‘manipulés’

La Banque mondiale aurait été alertée par plusieurs de ses employés dès 2015 sur ce fait.

Le miracle économique rwandais a été remis en cause à plusieurs reprises par les universitaires, notamment en 2015, après la publication de statistiques montrant un taux de pauvreté qui avait baissé de six points entre 2011 et 2014.

Deux journalistes du Financial Times ont mené des enquêtes sur cette période spécifique; et selon eux, le taux de pauvreté n’a pas diminué durant cette période mais aurait très probablement augmenté.

Cliquez ici pour lire tout l’article ici: BBC


Imbonerakure Day 2019

Sous le thème:"Imbonerakure, véritable pilier du développement du Burundi", le CNDD-FDD organise dans les 18 provinces du pays, ce samedi 17 Août 2019, le grand rassemblement annuel de la ligue des jeunes IMBONERAKURE, faite des jeunes burundais militants du CNDD-FDD agés de moins de 35 ans.


Conférence débat publique sur les élections de 2020 en cours à Gitega

Comme l’Ambassadeur Willy NYAMITWE, Conseiller principal chargé de la communication à la présidence de la République, avait annoncé que l’Etat du Burundi allait organiser ce vendredi 16 Août 2019 une conférence débat publique sur les élections de 2020 qui devrait se déroulera à l’école paramédicale de Gitega dès 9 heures du matin, cette activité est en cours.


"35%" pour accéder au post fondamentale

Au cours du Conseil des ministres tenu mercredi le 14 Août 2019 sous la présidence du chef de l’Etat burundais Pierre Nkurunziza , six dossiers étaient à l’ordre du jour dont une note sur les résultats provisoires au concours national de certification et d’orientation à l’enseignement post fondamental, édition 2019, lit-t-on dans un communiqué du Secrétariat général du gouvernement de ce vendredi 16/08/2019.
Selon toujours le même communiqué, la note minimale retenue pour accéder au post-fondamental est de 35%.


Vulgarisation des plants de cataire et artémisia contre le paludisme

A travers une conférence animée par le Ministre de la santé publique et de la lutte contre le sida Dr Thaddée Ndikumana , Thacien Masharabu, chercheur à l’université du Burundi et Ginette Karirekinyana, directrice de l’ACECI (Agence Consultative en Ethique de la Coopération Internationale) ce mercredi 15 Août 2019, le ministre a annoncé que les plants de cataire et artémisia seront bientôt multipliés dans le pays en vue de lutter contre le paludisme.


Le CNIDH organise un atelier sur les droits de l’homme destiné à la société civile

Du 13 au 14 Août 2019, la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme a organisé un atelier de renforcement des capacités destiné aux organisations de la société civile burundaise, de l’administration et des services de sécurité.

Cette activité de renforcement était enrichie par des exposés et échanges sur des thèmes dont "Technique de monitoring de la situation des droits de l’homme", "Qualification des violations des droits de l’homme", "Le rôle de la société civile dans la protection et promotion des droits de l’homme", "Le rôle de l’administration et des services de sécurité dans la protection et promotion des droits de l’homme" présenté par le président de la CNIDH Dr Sixte Vigny NIMURABA, etc.


Un astéroïde de 570 mètres de diamètre rend visite à la Terre samedi

Un gros astéroïde 2006 QQ23 d’environ 570 mètres de long passera au plus près de la Terre, à 7,5 millions de kilomètres ce samedi 10 août 2019. Cette distance qui correspond 0,05 unités astronomiques, soit tout de même 19,5 fois celle qui nous sépare de la Lune, est la limite maximum donnée par le Center for Near Earth Object Studies (CNEOS) de la Nasa pour classer un géocroiseur de cette taille comme « objet potentiellement dangereux ». Dans ce cas précis, nous n’avons donc rien à craindre de ce corps céleste (découvert en 2006) qui se promène à des millions de kilomètres de notre Planète. Il n’a, pour l’instant, rien de dangereux ni de menaçant. Et fort heureusement, car s’il avait été sur une trajectoire de collision, nul doute que l’impact provoquerait d’importants dégâts à une échelle régionale, et avec des conséquences globales.


Conseil des Ministres: Banque de Commerce et d’Investissement pour les Jeunes au Burundi

Tenue d’un Conseil des Ministres au Palais présidentiel de Gitega, ce 30 Juillet 2019, avec des points à l’ordre du jour dont "Politique nationale d’industrialisation, un "projet de décret portant création, mission, organisation et fonctionnement de la Banque de Commerce et d’Investissement pour les Jeunes au Burundi", ...


 
 
Certains des services offerts par le centre Burundi Net

Motel Bar NYABUNGO

Avec un emplacement idéal à Mutanga Nord, juste en haut du centre ville de la capitale économique Bujumbura, le Motel Bar NYABUNGO est un endroit passionnant qui laisse avec votre passage des souvenirs agréablement inoubliables. Vous y trouverez des services organisés dans un style de combinaison complémentaire : des chambres à vos goûts, une cuisine au rendez-vous de votre appétit, le bar vous autorise un choix sans limite.
Pour plus d’information, visitez son site web au www.nyabungobar.com

Panoramique Hotel

Doté d’un bar, d’une terrasse et d’un salon commun, l’établissement Le Panoramique Hotel by Celexon propose des chambres avec une télévision par satellite à écran plat à Bujumbura, à moins de 1,8 km du Musée Vivant.
Toutes les chambres disposent d’un bureau, d’une bouilloire et d’une armoire. Leur salle de bains privative est pourvue d’articles de toilette gratuits. Un petit-déjeuner buffet est servi sur place. Vous pourrez déguster une cuisine française, belge et américaine au restaurant de l’hôtel. Le personnel de la réception, parlant anglais et français, pourra vous aider à planifier votre séjour.

Hôtel Belair Résidence

Situé à Bujumbura, l’Hôtel Belair Résidence est propose un spa, un sauna, une salle de sport, un restaurant et une piscine extérieure. Il dispose d’un parking privé gratuit sur place, certains logements comprennent une salle de bains privative pourvue d’un jacuzzi, tandis que d’autres disposent de chaussons et de peignoirs.
Plusieurs logements sont dotés d’un coin salon où vous pourrez vous détendre, certains offrant une vue sur le lac ou la montagne, une connexion Wi-Fi est disponible gratuitement dans tout l’Hôtel Belair Résidence.

Lire plus www.hotelbelairbujumbura.com

Martha Hotel

Martha Hotel propose un restaurant, un bar, ainsi qu’une connexion Wi-Fi gratuite dans l’ensemble de ses locaux. L’établissement comprend une piscine extérieure, des installations de sports nautiques et un restaurant où vous pourrez prendre un repas. Toutes les chambres possèdent une télévision par satellite à écran plat. Plusieurs offrent des vues sur la montagne ou le lac. Toutes sont équipées d’une salle de bains privative. Pour davantage de confort. L’établissement inclut une boutique de souvenirs. Vous atteindrez une clinique et le supermarché Big Marke à 1,6 km du Martha Hotel. L’aéroport international de Bujumbura est à 10 km du Martha Hotel.

Lisez plus sur www.malthahotel.com

NITUMIE: Transfert de MEGA pour Internet: Faites *888*1*6#

 
 
 




 
 
 

Elections de 1993

Conformément à la Constitution de 1992, il a été organisé des élections au suffrage universel direct afin d’élire les nouveaux représentants du peuple ainsi que son Président.

Au cours de l’année 1993, il a été organisé deux élections, qui sont les élections présidentielles le 1er juin et les élections législatives le 29 juin. Lors de ces élections nous pouvons voir que seul l’UPRONA, le FRODEBU et le PRP ont présenté un candidat. Les candidats présidentiables sont Pierre Buyoya pour l’UPRONA, Melchior Ndadaye pour le FRODEBU et Pierre Claver Sendegeya pour le PRP.

C’est qu’à côté de ces discours programmes, les consciences d’appartenance ethnique se sont cristallisées. La stratégie principale du FRODEBU pour gagner des militants était d’exploiter essentiellement les passions hostiles causées par les massacres ethniques et à rendre l’UPRONA seul responsable de tous les maux qui se sont abattus sur le Burundi depuis l’indépendance. La stratégie électorale de l’UPRONA était de prouver au monde que le FRODEBU est un parti divisionniste et tribal qui recrute sur des bases ethniques et que donc il ne diffère en rien au parti PALIPEHUTU, qui est un parti interdit car il est a visé ethnique. L’UPRONA a elle aussi ethnicisé et militarisé la campagne.

Le comptage des voix à commencé dès la fermeture des bureaux de vote, et les résultats officiels ont annoncé la large victoire du candidat du FRODEBU, Melchior NDADAYE avec 64,75% des suffrages exprimés. Ces résultats ont fait l’effet d’une bombe à l’UPRONA. En effet, son candidat se voyait vainqueur. Lors de la campagne électorale les médias officiels prédisaient la victoire de P.BUYOYA dès le premier tour.

Ces résultats sont analysés par l’UPRONA comme un vote ethnique, basée sur une campagne électorale ethnique. Le parti espère par là influencer la Cour Constitutionnelle à ne pas valider les résultats des présidentielles, et les milieux extrémistes tutsi voyaient cette victoire comme un coup d’Etat de part sa nature ethnique. Ainsi ils se sont décidaient à tout bouleverser pour empêcher Ndadaye de mettre en place son programme.

Dans la nuit du 20 au 21 octobre 1993, les militaires ont opéré un coup de force qui a coûté la vie au Président de la République du Burundi ainsi que de ses proches collaborateurs.

A l’annonce de l’assassinat du président, des massacres ethniques ont explosé un peu partout dans le pays. Ainsi, des milliers des personnes victimes de leur appartenance ethnique ou de leur tendance politique sont massacrées.

D’autres élections organisées avant 1993

1. Elections législatives de 1965

Après la mort de Ngendandumwe, le roi arrête la dissolution de l’Assemblée nationale le 3 mars 1965, afin que la nouvelle Assemblée soit en sa faveur. Ainsi donc, les élections législatives au suffrage universel vont se dérouler dans un climat de tension et d’instabilité politique où chaque citoyen est appelé à voter un représentant de son ethnie. On peut voir que pendant les élections, l’UPRONA était toujours mixte ethniquement, même si le clivage interne va dans cette direction. Les résultats définitifs proclamés en juin, sont toujours en faveur de l’UPRONA, mais lors de ces élections nous assistons à la « renaissance » du PP. Sur 33 sièges à l’Assemblée Nationale, 21 reviennent à l’UPRONA, 10 au PP et 2 à des indépendants. En terme ethnique, se sont les hutus qui ont remporté la victoire : ils sont majoritaires pour la première fois. En effet, ces élections se sont déroulées dans un contexte ethnique dur.

A la suite des élections législatives, le climat politique va se détériorer davantage. Suite à la victoire de la coalition hutu, le roi a rejeté les résultats et a refusé d’investir la nouvelle Assemblée nationale, ainsi que le candidat à la primature Gervais Nyangoma proposé par la majorité parlementaire. A la place, il nomma son cousin, un ganwa, ce qui provoqua de la frustration dans les

milieux hutu. Nous assistons dès lors, à l’ethnicisation des partis politiques burundais, ce qui va conduire à des massacres ethniques avant et après le coup d’Etat réussi de 1966 contraignant les rescapés à l’exil.

2. Elections législatives de septembre 1961

Dès le milieu de l’année 1961, l’ONU, par le biais de la Commission des Nations Unies pour le Ruanda‐Urundi (CNURU), a supervisé le déroulement et l’organisation des élections législatives prévues en septembre 1961, qui avaient pour but de choisir les futurs représentants du Burundi indépendant. La compétition politique, lors de la campagne électorale, ayant commencé officiellement trois semaines avant le scrutin, a été beaucoup plus libre qu’en 1960. De très nombreux meetings sont organisés par les partis politiques. Des tracts ont été distribués pendant la campagne. Ce climat de forte compétition électorale a donné lieu à de nombreux débordements et à une montée de la violence politique sans précédent. Les débordements ont été la plupart du temps verbaux, à certains endroits ils ont pu être physiques. Ici le niveau de la violence parait s’accroitre proportionnellement avec l’intensité de la compétition et l’importance des enjeux. Par ailleurs, nous pouvons remarquer lors de cette campagne électorale que de nombreuses rumeurs se sont développées, comme la « rumeur du cachet ». De nombreux électeurs ont eu peur de voter car selon eux, la mention « Yatoye » sur leur livret d’identité pouvait constituer une preuve de leur complicité avec l’administration tutélaire et qu’au départ des belges, ils pourraient être chassés de leur village.

Ces élections législatives ont offert une très large victoire à l’UPRONA obtenant ainsi 90% des sièges à l’Assemblée nationale. Cette victoire fut la cause directe de la disparition de son leader charismatique, le Prince Rwagasore, seulement quelques semaines après avoir été élu Premier Ministre. Son assassinat a été organisé par certains membres de la famille royale, avec d’autres leaders du parti PDC. Avant même l’Indépendance, une lutte s’est engagée pour la succession à la tête du parti UPRONA, conduisant en interne, à la scission de la direction du parti en deux factions rivales : celle de « Casablanca » et celle de « Monrovia ». Au départ, ce clivage qui se développe surtout au sein du Parlement, paraît suivre l’axe des « progressistes » et des « modérés ». Mais rapidement, il va prendre une connotation ethnique très marquée. La tension entre les hutu et les tutsi est aggravée par l’assassinat du Premier Ministre Pierre Ngendandumwe, le 15 janvier 1965.

3. Elections communales de Décembre 1960

Dès la fin des années 1960, dans ce contexte de démocratisation des institutions imposé par l’ONU, nous assistons à un foisonnement des idées et des revendications politiques.

De nombreux partis politiques2 sont nés juste avant les élections communales prévues en décembre 1960. On compte 27 partis politiques dont les quatre plus importants étaient : l’UPRONA, le PDC, le PDR et le PP.

Avant les élections communale, en voyant l’effervescence populaire qu’impulse l’UPRONA, de part son affiliation avec la royauté, l’administration coloniale de peur que ce parti ne remporte les élections, mit en place un décret qui interdit aux parents et alliés du roi de s’occuper de la politique. Avec ce décret, l’UPRONA se voyait privé pour les élections de grands leaders charismatiques tels que le Prince Rwagasore, et des deux gendres du mwami, Ndenzako et Muhirwa, plus d’une centaine de personnes provenant majoritairement de l’UPRONA ont été mis en résidence surveillée ou en prison pour des motifs à caractère politiques. Ces élections communales ont vu une large victoire du FC, l’UPRONA a immédiatement contesté les résultats et a parlé d’usurpation de la part du Front.

Partager cet article sur
 
 
 
 
CV-Thèque: Les profils recherchés
 
 
 
 
 
ONPR - AVIS D’APPEL D’OFRRES NATIONAL OUVERT N° DNCMP/38/F/2019-2020 POUR LA FOURNITURE DE ROIS CAMIONNETTES DOUBLE CABINE 4x4 DIESEL TROPICALISEE A L’ONPR - Date limite: le 10/09/2019

 
 
 
 
 
 
 
Ebola au Sud-Kivu : Plus de 120 contacts déjà listés (officiel). (Friday 16 August 2019)

Le premier et deuxième cas confirmés de la maladie à virus Ebola ont été détectés ce 15 août 2019, dans la province du Sud-Kivu en territoire de Mwenga, situé à environ 100 kilomètres de la ville de Bukavu.
D’après un communiqué officiel rendu public ce 16 août, Il s’agit d’une femme de 24 ans et son fils de 7 mois et selon les premières investigations, la femme aurait séjourné à Beni (Nord-Kivu), actuel épicentre de l’épidémie, et elle y a été listée comme contact à haut risque autour d’un membre de sa (...)

Lire tout...

Le Burundi lance une campagne de vaccination du personnel de santé sur le terrain (Wednesday 14 August 2019)

Le ministère de la santé du Burundi a débuté mardi 13 août une campagne de vaccination du personnel de santé sur le terrain contre Ebola au point d’entrée de Gatumba, à la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC), où sévit une épidémie d’Ebola.
Cette campagne de vaccination s’inscrit dans les activités liées à la préparation du Burundi à faire face à un éventuel cas de la maladie à virus Ebola. Elle est mise en œuvre avec le soutien de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’appui financier (...)

Lire tout...

H.Réverien Ndikuriyo élu 2ème Vice Président de l’Association des Parlements Africains (Wednesday 7 August 2019)

Mardi 6 août 2019: A l’occasion de la 10ème Conférence des Présidents des Assemblées Nationales et Sénats d’Afrique tenue à Midrand en Afrique du Sud, le Président du Sénat burundais, H. Réverien Ndikuriyo a été élu 2ème Vice Président de l’Association des Parlements Africains.
Le président du Sénat burundais, H.Révérien Ndikuriyo, avait quitté Bujumbura, dimanche, à destination de Midrand, en Afrique du sud, pour prendre part à la 10ème Conférence ordinaire du Parlement panafricain (PAP), centrée sur « les (...)

Lire tout...

Déguisé dans une voiture non officielle, le président Félix Tshisekedi fait arrêter un policier pour lui avoir demandé un pot-de-vin (Sunday 28 July 2019)

Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi, a reçu des éloges de tout le pays pour ce que les gens décrivent comme un acte novateur visant à bloquer la corruption.Dans un geste inattendu du président, il aurait réclamé l’arrestation d’un policier qui aurait tenté de prendre un pot-de-vin au conducteur d’une voiture non officielle dans laquelle il était, à l’insu de l’agent de police.
Selon les médias locaux, la route empruntée par le président était inhabituelle, ce qui (...)

Lire tout...

CHAN 2020: Mali, Burundi et Ouganda bien partis pour les éliminatoires (Sunday 28 July 2019)

La course à la qualification pour le prochain Championnat d’Afrique des nations au Cameroun s’est poursuivie ce 27 juillet. Quatre matches ont été disputés samedi. Si le Cap Vert et la Mauritanie se sont quittés sur un score nul (0-0), le Mali, le Burundi et l’Ouganda ont un pas vers la qualification.
La CAN 2019 vient de se terminer, la CAN 2021 a déjà commencé, et au milieu de ces deux grands événements, le CHAN 2020 se profile en début d’année prochaine ! Et pour celui-ci, on restera à 16 équipes en (...)

Lire tout...

 
 
 

RWASA AGATHON LA CIBLE DES OPPOSANTS BURUNDAIS OPÉRANT DE EXTÉRIEURE VONT-ILS LE LAISSER FORTIFIER SON PARTI POLITIQUE AVANT LES ELECTIONS DE 2020 ? (Monday 5 August 2019)

Tout le monde n’a jamais oublié la rancune qui existe entre Rwasa ex patron du FNL et le reste de l’opposition radicale au Burundi. Après quelques fuites dans nos investigations, les permanences du parti de Rwasa Agathon qui sont vandalisées seraient sous les émissaires des opposants radicaux qui ont toujours une haine contre Rwasa et le principal objectif serait d’incriminer le parti du CNDD-FDD dans le but majeur de boycotter les élections de 2020.
Cette haine envers Rwasa Agathon vient de loin (...)

Lire tout...

Enseignement supérieur : La jeunesse des pays de l’EAC devrait chercher à améliorer les compétences et non à chercher des diplômes-papiers (Tuesday 26 June 2018)

INTERVIEW
Le Conseil interuniversitaire pour l’Afrique de l’Est (EAC) a ouvert jeudi à Bujumbura sa 9ème rencontre annuelle autour du thème "Leadership transformationnel de l’enseignement supérieur pour renforcer les liens entre les universités et les secteurs publics et privés".
Au cours de la première journée de cette rencontre de deux jours, le secrétaire exécutif de ce Conseil, le professeur Alexandre Lyambabaje, a fait une présentation dans laquelle il a relevé les principaux défis rencontrés (...)

Lire tout...

« Transformer les défis de chômage et de pauvreté en opportunités de consolidation de l’unité, de la paix et du développement durable ». (Monday 17 April 2017)

A coups répétés, le Burundi a vêcu dans le passé des périodes des souffrances, des souffrances qui, avec le temps ont progressivement évolué allant des souffrances indivuelles ou de groupes de même identique ethnique à souffrances communes. Ceci se lit à travers le comportement de l’ensemble du peuple burundais, spécialement dans l’épreuve traversée avec le contexte électoral de 2015 où toutes les voies ont été essayées par ceux qui ne voulaient pas les élections et la continuation de la démocratie au (...)

Lire tout...

 
 
 
Icivotre portail Internet de référence BURUNDINET.ORG vous tient informés sur les éléctions de 2020, Entrez
 
Icivotre portail Internet de référence BURUNDINET.ORG vous tient informés sur les éléctions de 2015, Entrez
 
Icivotre portail Internet de référence BURUNDINET.ORG vous tient informés sur les éléctions de 2010, Entrez
 
Icivotre portail Internet de référence BURUNDINET.ORG vous tient informés sur les éléctions de 2005, Entrez
 
Ici votre portail Internet de référence BURUNDINET.ORG vous tient informés sur les éléctions de 1993, Entrez
 
 
 
FORUM
Forum d'échange surtout entre les burundais qui ont des messages à se communiquer en vue d'une nouvelle image du Burundi d'après plus de 40 ans de conflits.
Lutter contre l'IGNORANCE et la PAUVRETE est maintenant notre axe commun de bataille.
 
Poster votre message
Lire les 10 derniers messages
Tous les messages qui ont été postés
 
N.B: Les gérants du forum se réservent le droit de non publication des messages jugés de sans contribution positive
 
E - CONCOURS
Venez participez au concours en ligne, gagnez des prix intéressants chaque semaine.
Questions de la semaine
Réponses aux questions de la semaine passée
Gagnants de la semaine passée
Prix de la semaine passée
 
Toutes les questions et réponses en archive
 
Partenaires de E-HIGANWA
Sponsors de E-HIGANWA
Proposez-nous votre soutien.
E - CLASSE
Informatique
Sciences & Vie
Physique
Maths
Chimie
Biologie
Géologie
Kirundi
Français
Anglais
Swahili
 
 

Moteur de recherche

             
... Suite des enregistrements
             
... Suite des enregistrements
© Burundi Net center, Rohero II, Bld de l'Indépendance N°6 - B.P. 6615 Bujumbura - Tél: 79918985 - 69704327 - Mail: info@burundinet.org  
Conçu et Hébergé par Burundi Net